www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
nancy athlétisme métropole
Actualités
RETOUR SUR LE CHAMPIONNAT DE FRANCE ELITE A SAINT-ETIENNE
Commentez cette actualité
15 Septembre 2019 - Florian Vauthrin
RETOUR SUR LE CHAMPIONNAT DE FRANCE ELITE A SAINT-ETIENNE
Nous sommes le jeudi 25 juillet, il est temps pour le premier wagon du NAM d'athlètes qualifiés au championnat de France "Elite" de se mettre en route pour Saint-Etienne, lieu cette année du grand rendez vous national. Une date cochée par tous, athlètes et coachs, et un seul but : arriver en forme du 26 au 28 juillet pour ne rien regretter. Ce sont 9 athlètes qui ont réussi à se qualifier, ce qui constitue à ce jour le record de participation du club aux "élites".
Sans compter l'absence de dernière minute de Lou Anne Pierrot, forfait pour une douleur au dos et de Lucie Perrin qualifiée, mais non-participante pour blessure.

Un premier contingent de 6 athlètes ainsi que Frédéric Fabiani, le coach, se dirige donc vers la ville verte en ce jeudi, veille des premiers tours de qualifications. 
Le trajet s'effectue sous le soleil, en musique et avec le sourire : les athlètes sont prêts. Installation à l'hôtel, mise en jambe pour se dégourdir et faire les derniers réglages. Rendez vous demain à 16h20 pour les séries du 400m femmes où Louise-Anne Berteau et Laurine Xailly seront les premières athlètes du NAM à s'élancer sur la piste.


Vendredi 26 juillet...

Le second convoi conduit par Florian Vauthrin est en route pour Saint-Etienne: Benjamin Choquert, Axelle Picard et Manon Fage arrivent un peu avant les séries du 400m féminin pour découvrir le stade et encourager les compétiteurs du vendredi.

16h20: C'est Louise-Anne qui ouvre le bal, la consigne est claire : les deux premières de chaque séries et les 8 meilleurs temps pour passer en demie-finale. C'est dans la série A que la Nancéienne s'élance dans une course relevée et qui ne laissera pas de place au hasard : notre recordwoman de Lorraine coupe la ligne en 5e position en 54"88, et sera malheureusement la deuxième non prise pour les demies-finales. C'est bien entendu une déception pour Louise-Anne qui avait fait des demies un objectif minimum.

Laurine Xailly programmée dans la troisième et ultime série est en forme et elle compte bien le montrer. Dés la sortie des blocks, on comprend que la jeune nancéienne a choisi l'offensive. Restée dans les premières places pendant tout son tour de piste, elle franchie la ligne en deuxième position directement qualifiée pour les demies en 53"68 nouveau SB et à seulement 4 petits centièmes de son record personnel. Place maintenant à la récupération, car les demies finales sont programmées dans moins de 24h.

16h50: Renaud Rosière fera parti de la série A sur les épreuves très piégeuses du 800m masculin. Même pour lui, qui arrive avec sur les épaules une étiquette de sérieux prétendant au podium avec ses 1'46'93 réalisés au Meeting Stanislas, et qui l'ont propulsé dans les meilleurs Français sur la distance. Il faut avoir des yeux partout et ne rien laisser au hasard pour prendre une des deux premières places automatiquement qualificatives pour la finale du lendemain. Renaud est confiant et ça se voit, il court avec "brillo" et a décidé de se ménager en effectuant une course d'attente à l'arrière, avant de se montrer dans les 250 derniers mètres avec une grosse accélération afin de venir couper la ligne en seconde position en 1'49''67. Une course pleine de maîtrise et d'intelligence qui laisse entrevoir de belles possibilités en finale.

18h45: L'heure des séries du 1500m féminin, avec une "triplette" Nancéienne, composée d'Alice Six, Lise Thimon et Aurore Fleury. Fred Fabiani a une idée en tête : la qualification de ces trois athlètes en finale. C'est Alice qui s'élance dans la série A, elle aura fort à faire avec la grande favorite Johanna Geyer Carles et Lucie Lerebourg habituée des podiums nationaux. Dans une course menée de bout en bout par Geyer-Carles, Alice travaille à rester dans les 8 premières places potentiellement qualificatives pour la finale. Dans un peloton de 12 athlètes, Alice se bat jusqu'au bout pour décrocher une 8e place en 4'31"28, synonyme de dernières qualifiées pour la finale: le contrat est rempli.

Dans la série B, celle de la championne de France en titre Elodie Normand, c'est Lise Thimon qui impressionne encore. L'espoir se cale dans la foulée d'Aurore qui a décidé de laisser filer Elodie au profit d'une course sage afin de s'économiser pour la finale et de viser une des 4 premières place directement qualificatives. Une tactique de course qui réussie au duo, Aurore et Lise prennent les 3e et 4e places de la course. C'est fait, notre triplette, tout sourire, ira en finale.


Samedi 27 juillet...

14h15: Laurine a rendez-vous avec les demies finales du 400m. À ce stade de la compétition, il y a de très grosses clientes dans chacune des deux courses. C'est en seconde demie que Laurine défendra ses armes et devra confirmer ses belles intentions de la veille. Pour passer en finale, le coach est lucide : il faut reproduire au minimum la même course pour espérer une qualification en finale qui permettrait à Laurine de se placer pour une éventuelle sélection au championnat d'Europe par équipe dans le collectif 4x400m. L'enjeu est grand et il faut se montrer à la hauteur. Les trois premières de chaque course ainsi que les deux meilleurs chronos seront en finale. Laurine sort des "starts" en furie, avec le meilleur temps de réaction des demies finales, comme la veille, c'est une vraie battante pleins d'ambitions qui entre dans la ligne droite opposée. Toujours au contact des 3 premières places, Laurine en remet dans le virage pour ne pas laisser passer sa chance, à 100m de là : un ticket pour sa toute première finale "ELITE".

Les derniers 50m sont un peu durs, mais l'espoirs ne lâche rien et s'empare de la 5e place en 53''71, dernière prise pour la grande finale au côté des meilleures françaises de la discipline. Laurine sort de l'arène ravie, accueillie par Fred et ses camarades d'entraînement, dont fait partie Louise-Anne Bertheau venue féliciter son amie malgré sa déception de la veille, c'est aussi ça l'athlétisme, un sport individuel, mais qui se vit en équipe.

17h32: Au tour de Manon Fage de se présenter dans l'arène afin de disputer les séries du 800m féminin. Jusqu'alors, la météo est restée clémente, mais la pluie tombe depuis le début de l'échauffement de notre championne de France 2017 de la distance. C'est en série B que Manon tente d'imiter son compagnon Renaud Rosière afin de rentrer en finale, et d'ainsi, sauver une saison estivale compliquée et pas à la hauteur de ses espérances. La série A s'étant couru très lentement, les chances de rentrer en finale grandissent, à condition de durcir le train pour espérer une qualification à la place ou au temps. Manon s'élance prudemment sur ce 800m, avant de se placer en première position pour accélérer la course, mais dans un jour sans, Manon laisse filer les concurrentes dans le dernier 200m pour arriver en 6e position en 2'14"89, ça ne passera pas pour la finale.

18h45: Un des temps forts de ce weekend est arrivé : la finale de Renaud Rosière sur 800m. Après sa démonstration de la veille en série, le Nancéien est en droit d'ambitionner une médaille. Mais face à lui, un Pierre-Ambroise Bosse encore au-dessus de tous, et deux prétendants à sa hauteur : Gabriel Tual et Aymeric Lusine. Avec 3 étrangers en finale, il faudra être vigilant. Le 800m masculin est un combat, Renaud est prêt à en découdre. Sans surprises, Bosse se place en queue de peloton, et Renaud prend soin de se rabattre aux avants postes, une tâche difficile dans un peloton de 10 athlètes d'une telle densité peu avant la cloche, les affaires s'accélèrent, tout le monde veut trouver sa place, et dans ce combat, Renaud y laisse de précieuses places et se retrouve en queue de peloton à l'entame du dernier tour.

C'est à ce moment que Bosse décide de fournir son effort et de débuter sa "remontada" vers la médaille d'or. Renaud lui emboîte le pas, la tâche est ardue, à ce niveau, la moindre petite inattention coûte cher : il va falloir terminer très fort ! Coûte que coûte Renaud rêve de sa médaille, et s'emploie dans un dernier 300m d'anthologie, et jette ses dernières forces dans la dernière ligne droite, il fond sur les trois premières places, mais c'est trop court, il termine 5e, 4e français et à seulement 5 dixièmes du bronze.
C'est sans médaille que Renaud quitte la piste, mais fort de l'expérience emmagasinée aujourd'hui, il reviendra plus fort encore.

22h15: La nuit est tombée, mais le stade Henri Lux est encore en ébullition, c'est à notre "Ben" Choquert national d'entrer en piste. Touche-à-tout, il est venu se faire plaisir sur le 5000m en s'invitant dans la finale A, fort de ses 13'54"93 réalisés à Oordegeem en "one shot" le 25 mai dernier.
Titré en 2015 sur la distance, Benjamin a de quoi encore épater la galerie. Même si ce soir, de gros clients viendront animer les 12 tours et demi : Hugo Hay, François Barrer, Azeddine Habz ou encore l'ex-lorrain Felix Bour. Presque tous ses amis du NAM sont dans les tribunes ce soir pour l'encourager sur l'effort. La course est lancée, elle ne sera pas rapide, ponctuée d'attaques multiples et inopinées créant ainsi une course "en accordéon". Pas le meilleur scénario pour Benjamin face à ces pistards aguerris, l'athlète essuie chaque accélération avec lucidité et ne lâche pas le groupe de tête. À deux tours de l'arrivée, Habz tente de faire exploser le peloton encore composé d'une dizaine d'athlètes, petit à petit, les premières places se dessinent dans cet emballage final. Benjamin joue ses dernières cartes en accrochant Fabien Palcau et Damien Gras, pour finir son effort en 8e position en 14'22"17, il est finaliste et n'aura rien à se reprocher ce soir.
Cette parenthèse Stéphanoise lui aura permis de travailler sa vitesse et il se dirige maintenant vers sa préparation marathon pour tenter de décrocher son billet pour les JO de Tokyo en 2020.


Dimanche 28 juillet...

9h10: Axelle Picard n'est qu'espoir et va participer à ces premières "élites". En effet, le 10KM marche espoirs ayant été intégré au championnat, notre jeune marcheuse va pouvoir emmagasiner de l'expérience et participer à une course d'une belle densité, chose rare dans cette discipline. Axelle arrive avec un chrono de 57'05, et son principal objectif est aujourd'hui d'améliorer cette marque. Axelle sera poussée tout le long de sa course par sa famille ayant fait le déplacement, ainsi que Louise-Anne, Florian, Fred son entraîneur et même Benjamin Choquert venu l'encourager en pleine sortie dominicale de récupération.
Au programme 10 tours de 1km: Malgré la pluie qui s'est invitée à la fête, Axelle marche tel un métronome et réalise une course très équilibrée. Malgré quelques erreurs de trajectoires qui constituent une belle marge de progression, elle coupe la ligne en 21e position et 7e espoir, avec un nouveau record personnel de 54'44 ! Contrat plus que rempli ! Après seulement 2 années de spécialisation sur la marche, Axelle récolte déjà de belles promesses.

14h47: 3 athlètes du NAM sur 17 finalistes sur le 1500m féminin, c'est le moment pour notre "triplette" de montrer les belles couleurs Noir et Jaune du NAM. Alice, Aurore et Lise entrent dans le stade chacune son objectif et plan de course en tête.
Pour Lise qui participe à ses premiers championnats chez les grands à l'extérieur, l'objectif est de gagner en expérience. Pour Aurore, la médaille de bronze est devenue ces dernières semaines l'objectif minimum. Coup de pétard, les 300 premiers mètres sont très lents, la championne de France en titre Elodie Normand se place en tête pour tenter d'étirer le peloton. Aurore est aux avants postes en seconde position, Lise et Alice au cœur du peloton tentent de se faire une place dans ce groupe de 17 athlètes. Alors qu'Elodie durcie la course et arrive à se détacher pour aller chercher la victoire, Aurore assure sa place sur le podium en attendant les 250 derniers mètres avant de placer une accélération qui lui permet d'aller nettement décrocher une médaille d'argent en 4'22"23 avec un dernier 1000m couru en moins de 2'50C'est un beau retour après 3 années sans championnat pour elle.
Lise a su répondre à l'attaque au cœur du peloton, à 500m de l'arrivée elle est encore en lice pour une place de finaliste mais les 200 derniers mètres sont dures, elle termine 13e en 4'32"74.
Alice a su rester au contact du peloton jusqu'à la cloche, mais elle manque de jus pour terminer ce dernier tour et viens chercher une 15e place en 4'36"96.

16h28: C'est le grand moment de Laurine Xailly, elle prend part à la finale du 400m féminin. L'exploit d'être entrée en finale ne diminue pas les ambitions de la jeune femme. Elle veut montrer de quoi elle est capable, et qu'elle n'a pas froid aux yeux. C'est au couloir 2 que Laurine s'élance, entre Ntiamoah Brigitte et Iscaye Diana.
Encore une fois, elle sors la plus rapidement des "blocks" avec le meilleur temps de réaction de cette grande course. Pour la troisième fois en trois jours, Laurine épate et cours avec panache, sans complexe, jusqu'à entrer dans la dernière ligne droite dans les trois premières places. Elle coincera dans les 80 derniers mètres et coupera la ligne dans une superbe 5e place en 54"30. Le parcours que Laurine vient d'accomplir durant ces championnats est colossal, elle se place comme une véritable prétendante à l'entrée dans le collectif France au sein du relais 4x400m.







les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
01/10 >
24/07 >
23/07 >
21/07 >
19/07 >
18/07 >
15/07 >
08/07 >
06/07 >
05/07 >
02/07 >
27/06 >
25/06 >
25/06 >
21/06 >
16/06 >
15/06 >
14/06 >
05/06 >
03/06 >
Courses de Saint Nicolas

Vidéo du moment
LAURINE XAILLY
EN ROUTE POUR DOHA


Équipementier

Notre partenaire Serviciale Sports organisera trois ventes privées de produits JOMA au stade Raymond Petit à Tomblaine. 


Au programme déstockage jusqu'à épuisement des stocks de la collection ELITE 5 et présentation de la collection ELITE 6.


MERCREDI 18.09

16:00 - 20:30

- - - - - - - - - -

MERCREDI 09.10

16:00 - 20:30

- - - - - - - - - -

MERCREDI 13.11

16:00 - 20:30


Nos partenaires

PRIVES



















PUBLICS




















Les Espaces
Dernière mise à jour
24.09.19 à 11:15
 
  

------------------------

STAGE DE TOUSSAINT

Nous organisons un stage à destination des Minimes (Benjamins sur invitation) jeudi 24 et vendredi 25 octobre.

Lieu : Stade Raymond Petit (Tomblaine)

Horaires : 9h30-17h30
Repas tiré du sac

Inscriptions auprès de Florian Vauthrin
Clôture le 22.10 à 13h59

------------------------

DOCUMENTS FRAIS




------------------------



------------------------