www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
nancy athlétisme métropole
Actualités
RETOUR SUR LES CHAMPIONNATS DE FRANCE ESPOIRS A CHATEAUROUX
Commentez cette actualité
18 Juillet 2019 - Florian Vauthrin
RETOUR SUR LES CHAMPIONNATS DE FRANCE ESPOIRS A CHATEAUROUX
Photo : Laurent Nagel

Championnats de France Espoirs à Châteauroux les 29 et 30 juin

C’est un week-end 100% filles qui se profilaient avec une délégation constituée de neuf demoiselles en partance pour Châteauroux afin de participer aux Championnats de France Espoirs.


Collectif 100% Filles, de gauche à droite :
Pierrot/Thimon/Thevenon-Lacote/Pinchinot/Kinzelin/Meyer/Lebon/Xailly/Philippe

Parmi ce collectif, une chance de médaille certaine : Laurine Xailly sur 400m. Les 54’’00 réalisée jouent en sa faveur, mais les conditions météo étaient à prendre en compte quand on sait que le thermomètre frôlait par moment avec les 40°C À prendre en compte quand on connaît l’effort du 400m.
Laurine se retrouve en série 2 et se qualifie sans trop d’embûches en 54’’37 ceci laissant présager de bonnes choses pour la finale…

En série 3 on retrouvait sa partenaire d’entraînement Emma Philippe, qualifiée de dernière minute avec ses 57’’87 réalisée aux LARGE à Tomblaine. Elle prend la 5e place de sa série en 58’’48, mais ceci ne suffira pas pour accéder à a la finale… Pas trop de regret à avoir quand on sait que la dernière qualifiée passe en finale avec 56’’36 alors que le record d’Emma est fixé à 56’’78 depuis 2017. Rajoutant à cela la possibilité de se battre pour une breloque sur 4x100m avec le collectif.

En finale du 400m, Laurine sort le grand jeu même si on sent bien que l’enchaînement des courses avec la chaleur étouffante n’est pas là pour aider à la performance. Et c’est dans la dernière ligne droite que les choses sérieuses commencent avec un podium… Disputé !
Il faudra attendre de nombreuses minutes pour départager la 1ère de sa dauphine (toute deux en 52’’71) mais également la 3e et 4e qui termine en 54’’22 et 54’’55. De longues minutes passent avant que l’information ne tombe enfin : Laurine décroche le bronze ! Le stress laisse peu à peu place aux larmes, mais tout va bien, se sont des larmes de joie. Bravo Laurine et mention spécial au plongeon magistral sur la ligne sans qui le bronze se serait transformé en chocolat.


Laurine Xailly médaillé de bronze après une bagarre acharnée.

Sur 800m, Justine Kinzelin pouvait se féliciter de se retrouver aux championnats de France après avoir raboter fortement son record personnel en ayant réalisé 2’13 aux LARGE à Tomblaine. Rapidement décrochée, elle termine 7e de sa série en 2’20’’24, un poil éloigné de ses habitudes de la saison, mais pas de regret spécial à avoir quand on sait que la dernière qualifiée en finale réalise 2’12’’44.

Sur 1500m, on retrouvait Lise Thimon, bien en jambe cette année après avoir battu ses records sur 800m et 1500m. Après une série sans embuche, elle se qualifie à la place en prenant la 3e place de la série 1 en 4’34’’40.
En finale, c’est une autre histoire quand on connait les références des filles devant comme Leila Hadji et ses 4’17. Toutefois, Lise n’avait pas à rougir et avait toutes ses chances pour ramener une médaille de Châteauroux. Dans une course instable et compliquée à prédire, elle avait fait son choix : jouer la gagne. Au moment où la favorite, Leila Hadji, se décide à partir, Lise lui emboîte le pas malgré un léger décalage mais la marche semble trop haute et à l’entrée de la ligne droite les premiers signes de fatigue se font ressentir. Elle termine finalement 4e, à moins d’une seconde de la 3e place.  Le chrono ? 4'23''43, record personnel explosé de plus de 3 secondes (4'26''92 à Oordegem) s'il vous plaît !
Le sport est fait ainsi : Pour gagner, il faut jouer !


Lise Thimon à l'échauffement avant sa finale du 1500m.

Sur le 100m haies, on retrouvait Aurélie Lebon pour une première expérience outdoor en Championnat de France. On le savait d’avance, si Aurélie voulait poursuivre son expérience plus loin, il fallait être au niveau de son record personnel (14’’78) pour espérer continuer l’aventure. Le destin en a décidé autrement et après avoir violemment heurtée la 7e haie, elle termine 5e de sa série en 15’’30, pas suffisant pour espérer aller plus loin.

À la perche, Lou-Anne Pierrot qui avait à cœur de franchir 4m à nouveau est resté dans une situation compliquée après un premier échec à 3m70 pour son premier saut qui ne l’a pas mise dans les bonnes dispositions. Après avoir passé 3m85 au premier essai, elle échoue par 3 à 4m00… Un jour sans, un concours sans, Lou-Anne sort dès les séries et ne bénéficie pas d’essais supplémentaires. Le concours s’arrête prématurément avec une 11e place en 3m85.

Au poids, on a assisté au déclic de Fanny Thevenon-Lacote qui s’est enfin décidé à passer la barre des 13m. Au meilleur des moments dans sa saison, elle réalise 13m13 (RP) et bénéfice de 3e essai supplémentaire, la voici en finale du poids. Et malgré un prometteur 12m83 au 6e essai, elle ne fera pas mieux. Elle prend une belle 7e place et prouve que la programmation de l’état de forme est primordiale en championnat.
Du côté du disque, elle a eu un peu moins de réussite et ne parvient pas à passer les 40m qu’elle a pourtant pris habitude de réaliser plusieurs fois dans sa saison. Elle termine 9e avec un jet à 39m51.

On reste dans les lancers avec le javelot et la présence de Coralie Pinchinot qui avait avait à cœur d’améliorer son record réalisé quatre jours plus tôt du côté de Strasbourg avec 38m87. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme prévue avec deux essais non-valide et un seul jet mesuré à 36m15, dans ses standards habituels. Pas de regret, quand on sait que la finale se jouait à 40m87


Collectif 4x100m : De gauche à droite Philippe/Xailly/Lebon/Meyer

Enfin, le club pouvait se féliciter d’avoir qualifié un collectif relais avec, qui plus est, une cadette surclassée en la présence de Coline Meyer. Venue pour prendre de l’expérience et du plaisir, la jeune Coline à épaté sur ce championnat. Constitué de Philippe, XaillyLebon et Meyer, notre cadette était la seule à ne pas courir en individuel donc arrivait un peu plus fraîche que ses camarades.
En série, nos guerrières se classent 2e en 48’’17 à seulement de deux centièmes des 48’’15 réalisés lors des LARGE à Tomblaine. Quelques heures plus tard, les voici en finale du 4x100m, elles étaient bien placées au bilan national, mais ça, c’était avant… Avant les séries ! Elles se retrouvent avec le 5e temps des qualifiées. Les stats ne mentent pas, pas toujours… Elle termine 5e de la finale en 47’’95 et réalise leur record sur cette course. Pas de regret le podium fixé à 47’’34 était inaccessible et on retiendra surtout la cohésion d’équipe et les souvenirs de ce merveilleux moment passé ensemble.

« L’athlétisme est un sport individuel qui se pratique en équipe. »




les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
08/12 >
05/12 >
11/11 >
01/10 >
15/09 >
24/07 >
23/07 >
21/07 >
19/07 >
15/07 >
08/07 >
06/07 >
05/07 >
02/07 >
27/06 >
25/06 >
25/06 >
21/06 >
16/06 >
15/06 >
Vidéo du moment
LAURINE XAILLY
EN ROUTE POUR DOHA


Infos Diverses
**STAGE D'HIVER **
La section locale de
Neuves-Maisons
organise un stage à destination
des Minimes les
27 et 28 décembre
au Stade Courrier
et gymnase Callot.
Nos partenaires

PRIVES



















PUBLICS




















Les Espaces
Dernière mise à jour
09.12.19 à 11:00
 
  

------------------------

DOCUMENTS FRAIS




------------------------



------------------------